BOUDDHISME
THERAVADA

PAGE D'ACCUEIL

Ce mot est issu du Pâli, une langue parlée autrefois en Inde. Les textes anciens de la tradition Bouddhiste, ce que l'on nomme le Canon et ses Commentaires ont été rédigé en Pâli. Ainsi Theravada signifie : la doctrine des aînés. ("Thera" = Aînés, "Vada" = Doctrine).

La doctrine Theravada est connue historiquement comme étant celle des enseignements originaux du Bouddha Shakyamuni, qui vécu en Inde de 460 - 544 av. J.-C. Bouddha enseigna sa doctrine peu après avoir atteint l'illumination parfaite, réalisé l'état de Nirvana. A l'origine, ces enseignements étaient connus sous le nom de Bouddha Vacara , ce qui signifiait " les mots de Bouddha ".

Lorsque Bouddha fut mourant, se tint le premier conseil des moines, réunion composée des plus âgés d'entre eux. Elle fut présidée par deux moines importants : Ananda et Upali. Ananda, qui avait passé 25 années auprès de Bouddha était capable de réciter l'enseignement (le Dhamma). Upali, quant à lui, se souvenait de toutes les règles de la communauté monastique (Vinaya). Après de longues discussions, le conseil avait décidé de n'apporter aucun changement aux règles de la discipline établie par Bouddha.

Le Dhamma était alors divisé en différentes parties et chacune de ses parties étaient attribuée à un aîné, lequel l'enseignait à ses élèves. Ainsi les élèves pouvaient la réciter chaque jour et la mémoriser de tel sorte qu'eux-mêmes devenu aînés puissent la transmettre à leur tour à leurs élèves.

Cent ans plus tard, se tint le 2ème conseil, la discussion porta sur quelques-uns des règlements du Vinaya et on examina si, avec le temps, des changements devraient êtres faits. Les moines orthodoxes pensaient qu'il n'y avait aucun changement à accomplir, tandis que d'autres moines insistaient pour que l'on apporte des modifications aux règles de Bouddha. En conséquence, un groupe de moines dissidents se détacha de la communauté et fonda le courant connu aujourd'hui sous le nom de "Mahayana" (le grand véhicule).

Au 3ème siècle avant J.C., un 3ème conseil se réunissait pour débattre des différentes opinions des sectes (le mot secte signifiant ici, des courants de pensées sur le même enseignement et ne prend alors pas la connotation péjorative actuelle). A cette période, les discussions comprenait le Dhamma et le Vinaya. Les enseignements approuvés et acceptés par le 3ème conseil furent connus comme la lignée du "Theravada".

Le fils de l'empereur Asoka (souverain Indien qui vécut de 269 à 232 av. J.-C., connu pour avoir adopté la doctrine de Bouddha), le Vénérable Mahinda, apporta la tradition orale au Sri Lanka; ainsi le bouddhisme Théravada s'y développa et lorsqu'il déclina en Inde, sur le même continent qui avait vu naître sa doctrine, la tradition des anciens trouva refuge au Sri-Lanka,. C'est dans ce pays que furent écrit les textes du canon bouddhique dans la langue Pali. De là, le Bouddhisme Théravada se répandit en Birmanie et en Thaïlande et plus tard, il fut introduit au sud et sud-est de l'Asie à la fin du l9ème siècle.

De nos jours, des centres (vihara) tels que le nôtre existent dans d'autres villes européennes ainsi qu'aux Etats-Unis regroupant 100 millions de pratiquants dans le monde entier.